LA FEMME POUR GUIDE

À 52 ans, Catherine s’inspire toujours de ses idoles, de fortes personnalités. Sensible à la cause des femmes, son immense engouement à les sublimer s’illustre dans des créations d’une sensualité sauvage et spontanée. George Sand, Joséphine Baker, Simone de Beauvoir, Brigitte Bardot, Sofia Loren, Michèle Mercier dans « Angélique » sont autant de sources d’inspirations, sensibles et tout autant maîtresses de leur destinée. Pour cette raison, elle a choisi de mettre des artistes encore inconnues à l’honneur au gré de ses collections. Les pierres sont pour elle faites de sensations olfactives. La matière, l'odeur, le son, les couleurs, c'est un contact sensuel permanent, une approche instinctive qui la guide pour chacune de ses créations.

LA GRAND MÈRE DE CATI, CATHY
LIÉE À LA TERRE

UNE APPROCHE

OLFACTIVE, INSTINCTIVE GUIDE CATI FIEU POUR CHACUNE DE SES CRÉATIONS. 

Amoureuse de la Terre, Catherine Jimenez Fieu l’est depuis toujours. Elle l'admire en tout point, pour sa faune, sa flore, ses merveilles.
Tout commence par la splendeur violente des volcans et leur infernale beauté, source de vie. Pour leur rendre hommage, Catherine se destinait à être vulcanologue.
Mais la petite fille originaire du sud de Séville ne pouvait échapper à son destin d’artiste, car toute sa famille l’était.


Un grand-père photographe et lithographe pour les studios Lumière, une grand-mère tapissière pour les établissements Aubuisson, une mère couturière, un père chanteur. Déjà enfant Catherine jouait avec des caisses remplies de boutons et du fil qui plus tard, seront remplacés par des pierres précieuses et de la soie. Beautés minérales issues de suc de la roche millénaire, Catherine ne justifie sa passion de bijoutière que par le besoin d’un lien tactile permanent avec les trésors extraits des entrailles de la Terre.